Éditorial :Le courant ne passe pas entre Jovenel et les fournisseurs d’électricité

por | octubre 22, 2019

Traqué de toutes parts, le président de la République, Jovenel Moïse, passe à la vitesse supérieure.

Le 58ème locataire du Palais national, via son gouvernement démissionnaire, a décidé de toucher la plaie du doigt. Dans l’œil du cyclone depuis quelques temps, Jovenel Moïse s’arme de courage et frappe aux portes de ceux qu’il qualifie, à tort ou à raison, de ‘’vendeurs de blackout’’.


D’abord, le gouvernement entend récupérer ses millions des mains de Dimitri Vorbe. SOGENER est sommée par le BMPAD de restituer à l’Etat plus de 194 millions de dollars pour achat à crédit de produits pétroliers.
Véritable coup de massue pour cette compagnie bénéficiaire d’un contrat léonin qui réduit l’Etat en une peau de chagrin depuis 2006.


S’agissant d’E-Power, l’Etat propose à cette compagnie-fournisseur de courant électrique la signature d’un nouveau contrat. Rien n’a été dit sur le contenu du document. Mais, on peut parier que l’Etat a décidé de n’être plus ‘’grand perdant’’. La preuve : E-Power a rejeté la proposition faite par l’Etat.


Le secteur de l’Energie est, à l’évidence, la chasse-gardée de certaines compagnies. En donnant un coup de pied dans la fourmilière, Jovenel Moïse s’est fait de ‘’grands ennemis’’ pour s’être attaqué à de ‘’gros intérêts’’.
La paix des rues n’est pas pour demain. La reprise des activités scolaires et universitaires n’est pas pour après-demain.


Face à un Jovenel Moïse qui, confiant dans l’appui apparemment infaillible des USA, n’entend pas ‘’Démissionner’’, se trouvent des hommes d’affaires aux intérêts lésés, énervés comme tout.


Quand le courant ne passe pas entre l’Etat et une frange du secteur privé, le blackout s’installe à la maison du peuple, dans sa tête, dans son ventre comme dans son cœur.

Source:Haiti24.net

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *