Battu à son propre jeu, le sénateur Joseph Lambert tente désespérément de faire sa place dans l’opposition

Jovenel Moïse vient de perdre un gros pion dans son équipe. Joseph Lambert appelé par certains “un animal politique” par ses stratégies politiques, vient de divorcer avec le pouvoir de Jovenel Moïse et passe à une opposition dite éclairée et constructive.

« L’opposition politique a un sens. Elle pousse le pouvoir à faire mieux si elle ne le renverse pas n’arrive pas à renverser le pouvoir. Pour mon Pays, ma solidarité qui a été totale à céder pour une opposition éclairée et constructive » a écrit le sénateur Lambert sur son compte Twitter. Donc c’est confirmé, Jovenel Moïse a en effet perdu un allié.

Joseph Lambert allié inconditionnel du régime PHTK I et II, était jusqu’à hier un point fort pour le pouvoir au parlement. Après la démission du Premier Ministre nommé Jean-Michel Lapin, défendu par ce dernier au parlement lors de sa présentation de politique générale, saccagée par les sénateurs de l’opposition, Joseph Lambert s’est accroché au pouvoir, en se faisant passer pour le BodyGuard du PM Lapin, l’invitant de force à passer à la tribune pour présenter sa politique générale.

Quelques mois après, sans la bénédiction du sénat de la république, le Premier Ministre Jean-Michel Lapin s’est forcé de démissionner et remplacer par Fritz William Michel. Notons que Joseph Lambert avait son nom dans la liste des éventuels Premiers Ministres, quand le président Jovenel Moïse avait choisi Fritz William Michel pour remplacer Jean Michel Lapin.

De là, la frustration s’est installée. Un Lambert défenseur du pouvoir de Jovenel Moïse passe automatiquement à l’opposition éclairée et constructive. Le sénateur Lambert, pourfendeur de ceux qui exigeaient des comptes dans le dossier PetroCaribe, avait qualifié le massacre de la Saline d’imaginaire tout en affirmant que les vidéos circulant sur le web dataient de 2004. Une façon pour cacher les atrocités de ses amis au pouvoir.

Après ses manigances politiques dans l’espoir de devenir Premier ministre dans une conjoncture politique sans précédent, il décide de changer de camp après avoir constaté que le président de la République eut fait choix de Fritz William Michel comme premier Ministre. Une décision mal vue par certains.

« C’est inadmissible que ses élus, décident quand ils veulent se passer à l’opposition, après avoir défendu le pouvoir dans ses atrocités. Lambert ne peut pas s’estimer à être l’homme ayant le plus d’estime dans la société, pourtant le saupoudrage et la corruption constituent les principales actions qui réglementent le passage de certains parlementaires comme lui au parlement haïtien. Et un bon matin, il se dit d’être de l’opposition après tant de dérapages malsains. Ce n’est pas possible » Explique le citoyen engagé Herold Bellevue, coordonnateur d’une organisation de professionnels.

Toutefois, Joseph Lambert n’espère pas participer aux manifestations prévues par l’opposition, car dit-il cela ne reflète en rien sa stratégie politique. La politique en Haïti se rime aux jeux d’intérêt, d’influences et surtout de promesses. Une fois que les promesses ne tiennent plus, tout peut facilement changer de pôle. Il nous reste à voir si le sénateur Ricard Pierre saurait pardonner les bousculades et insultes de son collègue Joseph Lambert lors de la fameuse séance de présentation de politique générale du Premier ministre démissionnaire Jean-Michel lapin.

Source: https://jeunehaiti.ht

Deja un comentario

Tu dirección de correo electrónico no será publicada. Los campos obligatorios están marcados con *